25 mars 2007

L'oratoire de la place de la liberté

Oratoire_placeCet oratoire se trouve à l'angle de la rue de l'Oiseau et de la RD 523.
Un document détenu par le père Sailler, ancien prêtre desservant la paroisse du Versoud, nous permet de reconstituer son histoire.
Cette relation est la transcription textuelle du rapport du curé MOREL. Il faut noter que, si elle date de 1859, une bonne partie est le récit a posteriori d'un événement antérieur dont on n'a ni la date précise (a priori milieu du 18ème siècle), ni la relation d'époque. Elle est la traduction écrite d'une transmission orale.



Texte de 1859 :

Vers le milieu du dernier siècle, le village du VERSOUD faillit être emporté par suite d'une inondation causée par une trombe d'eau qui se déchargeait dans le ruisseau qui coupe une partie du bourg. Les anciens nous ont transmis que la masse d'eau qui descendait de la montagne était tellement grande qu'infailliblement la plupart des maisons auraient été renversées sans un secours providentiel ou que l'on regarde comme tel.
Le secours fut une croix de bois élevée par la piété des fidèles sur la rive gauche du torrent, placée à la place de la fontaine qui s'élève sur la place publique, en face de la maison d'Antoine PERROUD. Le fait est que des pièces de bois, des énormes cartiers de rochers précipités de la montagne par l'impétuosité des eaux vinrent se blottir contre la croix qui resta debout intacte et contre laquelle se forma le barrage qui préserva les maisons de leur ruine. Par là les eaux furent divisées et surtout refoulées du côté de LANCEY ; c'est ainsi que le village fut sauvé.
Ce fait parut si extraordinaire aux habitants de cette paroisse qu'ils voulurent en perpétuer le souvenir. Pour cet effet, à la place de la croix, ils édifièrent un petit oratoire qu'ils dédièrent à St LAURENT leur patron, oratoire qui a été entretenu respecté et vénéré par tout le monde jusqu'en 1853.
A cette époque il fut démoli pour cause d'utilité publique. La commune a fait construire une fontaine publique à la place. Cette utilisation n'a été admise par les habitants qu'aux conditions que le conseil municipal se chargerait de faire reconstruire un autre oratoire dans un lieu plus indépendant, le plus loin possible du ruisseau afin de perpétuer le souvenir primitif. Quelques difficultés sur l'emplacement convenable qu'on ne trouvait pas, ont fait retarder l'exécution jusqu'en 1859. A cette époque, Mr PERONNARD Louis, administrateur de la commune comme adjoint ou comme maire depuis plus de 20 ans, rassemble le conseil municipal pour prendre son avis à l'effet de la reconstruction de cet oratoire. Excité par le zèle de Mr le maire, le conseil approuve à l'unanimité la réédification de la petite chapelle, soit pour (illisible), soit pour céder la parcelle communale que le conseil donna pour le nouvel emplacement sur lequel se trouve aujourd'hui l'édifice religieux qui fera à jamais la gloire des autorités locales et des habitants de la petite paroisse du VERSOUD.

Après un intervalle blanc sur la page, souligné par un tiret, figure la relation qui suit :

Je soussigné MOREL, curé du VERSOUD, déclare avoir fait bénir solennellement l'oratoire susdit le 13 8bre (octobre) 1859, jour de la fête de la dédicce (?) par Mgr ROUSSELOT, vicaire général honoraire, doyen des chanoines de la cathédrale, professeur d'histoire au grand séminaire, en présence de Mr PERONNARD, recteur des pénitents et maire de la commune, de tous les habitants de la paroisse qui ont assisté très religieusement à toutes les cérémonies de la bénédiction des trois statues à l'église et qui ont été portées solennellement à la petite chapelle. La statue de Sainte Vierge a été portée par les filles habillées de blanc, St Laurent et Saint Joseph par les enfants de chœur au nombre de 14 (?) également habillés de blanc. Arrivé à l'oratoire, monsieur le vicaire général en fit ... ... ... ... ...(illisible) bénédiction, y plaça les trois statues, adressa quelques paroles édifiantes à son auditoire groupé autour du monument religieux puis entonna le Te Deum que l'on chanta en revenant à l'Eglise pour recevoir la bénédiction du St Sacrement.
                                                En foi de quoi le 13 8bre 1859.
                                                MOREL Curé.

Note :

Vierge_place

L'oratoire en question était une construction à base carrée d'environ deux mètres de côté et pratiquement autant de hauteur, surmonté d'une toiture pyramidale avec une couverture en zinc. Elle était placée au carrefour de la R.D. 523 avec le chemin de l'Oiseau, orientée selon la bissectrice de l'angle formé par les deux voiries. La face avant, ouverte sur les voiries était close par un portail en fer dont l'efficacité était devenue problématique dans la 2ème moitié du 20ème siècle, mais la statue qu’elle contenait y était profondément abritée.




Il faut préciser que le terrain qui supportait cet oratoire était et est toujours la propriété privée de la Commune du VERSOUD. Cela devait être vérifié dans le courant des années 1970.
En effet la circulation automobile ayant pris de l'ampleur, faute de visibilité, les véhicules éprouvaient des difficultés à tourner pour prendre le chemin de l'Oiseau en venant de la direction de LANCEY . La municipalité alors en place décida d'améliorer cette visibilité en modifiant l'architecture de l'oratoire. Tous les témoignages verbaux aboutissant à l'affirmation d'une propriété privée ; la commune fut amenée à mettre en œuvre une recherche de propriétaire en vue d'une procédure d'acquisition. A la surprise générale, cette recherche apporta la preuve que c'était la commune qui en était la propriétaire réelle.
Après consultation et accord du Conseil de paroisse, la Commune fit procéder aux travaux de modification de l'oratoire pour le ramener à un volume qui dégageait la visibilité sur la R.D.523 et tel qu'on peut le voir encore actuellement.

A noter que le projet immobilier en cours dans le quartier doit entraîner une nouvelle fois la modification du carrefour R.D.523 - chemin de l'Oiseau.

Posté par versatorio à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L'oratoire de la place de la liberté

Nouveau commentaire